MON AMIE ALGOS – Aλγος

Standard

I think that I don#t need to translate any … Merci beaucoup, cher ami

News from Ibonoco

Neuf heures du matin seulement et déjà il se fait bien tard…

Une ombre épaisse recouvre lentement la chair tuméfiée
de tous ces jours d’attente, de prière et d’espoirs impossibles
comme une fraîche nuit d’automne jetant son voile épais
sur un été encore chaud, orageux mais fragile et sans avenir.

Depuis tant d’années, elle frappe et frappe à ma porte
lancinante et insidieuse, terrifiante et mortifère,
jouant avec mon impatience et s’accrochant à ma raison
comme une tique sur un corps offert à la mort.

Soudain ! par effraction et violemment elle entre,
ayant rompu la trêve et tué toute trace de sérénité ;
la douleur se fait enfin reconnaître comme telle
par une âme chancelante et durement éprouvée.

Et sans désemparer elle fredonne son petit air de fête,
toujours le même… elle, puissante et ivre d’avoir trop bu
à la coupe d’une souffrance impitoyable et quotidienne
comme une bête sauvage…

View original post 6 more words

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.